Centre d’aide

Toutes vos questions nos réponses

Vous avez encore des questions auxquelles nous n’avons pas répondu ?
N’hésitez pas à nous envoyer un email 😉

A qui s’adresse le programme d’incubation 12 mois ?

Founder Square accompagne majoritairement des porteurs de projet early-stage, c’est-à-dire qui sont au stade d’idéation, de définition du concept, du Business Model ou qui sont tout juste en train de se confronter au marché.
Cependant nous avons aussi des entrepreneurs avec déjà une V.1 en poche mais qui souhaitent repartir sur des bases saines.
Les profils qui collaborent le plus souvent avec nous ont généralement une bonne connaissance du secteur d’activité qu’ils visent mais ont besoin d’être renforcés sur les questions digitales et l’aspect entrepreneurial au sens large.

Quels sont les prérequis et les éléments à avoir pour postuler ?

Nous recevons les entrepreneurs qui n’ont qu’une ébauche de projet, parfois juste quelques slides, et éventuellement, une landing page ou un début de MVP.
En s’adressant très clairement à des entrepreneurs early-stage nous ne pouvons pas demander plus.
Nous portons autant d’intérêt si ce n’est plus sur les profils des fondateurs, des fondateurs. En effet, les projets vont pivoter généralement entre une et trois fois, tandis que le porteur de projet, qui tient la barre et doit garder le cap de la croissance, lui, ne changera pas. A ce stade de maturité nous parions autant sur vos compétences que sur votre concept.
Nous regardons donc attentivement les motivations du fondateur, son parcours et son implication en temps et en financement sur son projet.
(A noter que le parcours scolaire n’est pas du tout un critère pour nous.)

Comment se déroule la candidature ?

1. Nous vous envoyons dans un premier temps un dossier à remplir abordant des questions sur votre projet et vous même.

2. Une première lecture et analyse sont faites en interne.

3. Votre dossier nous a convaincu, un account manager prend contact avec vous et planifie un échange téléphonique pour valider ensemble certains points.

4. Si tous les signaux sont au vert des deux côtés, c’est désormais l’étape clé du jury : Session de 30 min au cours de laquelle vous pitchez en visio votre projet (10min) suivie d’une session questions/réponses (20min).

5. Nous envoyons notre compte rendu aux investisseurs de Founder Square pour validation finale.

A quoi correspondent les 9K€ht et les 5% d’equity ?

Il est important de comprendre que nous ne nous positionnons pas comme un simple prestataire privé ou public mais bien comme un associé et en tant que tel nous partageons les heureuses perspectives comme les risques.

Notre programme d’incubation pour startup et projet innovant sur 12 mois est estimé à 18 000€. En tant qu’associé nous partageons donc cet effort financier en prenant la moitié à notre charge, et cette moitié nous la valorisons contre 5% des actions de votre entreprise.

Au final, le fondateur et Founder Square investissent 9K€ chacun, avec une répartition de 95% du capital pour le porteur de projet et 5% pour notre structure.
Cette première prise de participation valorise votre projet à 180 000€ dès son entrée dans notre programme d’incubation.

Quand-est-ce que s’opère le paiement des 9K€ht et la prise des 5% d’equity ?

La facturation pour votre incubation à nos différents partenaires se fait toujours au démarrage. Founder Square va donc placer la moitié de la somme sur un compte bloqué et attendra donc l’autre moitié de la part du porteur de projet pour effectuer le versement et démarrer.
La prise d’equity se fait au moment de la création juridique de votre entreprise, sans frais supplémentaire pour le porteur de projet.

Je suis en poste actuellement, est-ce jouable avec la création d’une startup ?

Notre expérience nous permet de confirmer qu’une vie professionnelle active n’est pas un frein au bon développement d’un projet sur les premiers mois d’activité.
En revanche, au fur et à mesure de la construction de votre startup, vous allez avoir une charge de travail de plus en plus grande qu’il vous faudra impérativement absorber pour ne pas couler.
D’autre part, une fois arrivé au stade de la levée de fonds devant des Business Angels, il n’est pas possible que des investisseurs misent sur un projet dont le fondateur n’est pas à plein temps.
Pour conclure, pas de soucis pour commencer sans stress en conservant votre job mais il faut avoir en tête que vous allez devoir vous mettre à 100% très rapidement !

J’ai déjà avancé sur certains points, dois-je faire tout le programme ?

Premièrement, nous avons pu constater dans de nombreux cas que beaucoup de réflexions ou de supports qui sont fournis dans le bagage des porteurs de projet comportaient souvent des erreurs et étaient donc pénalisants pour les dossiers de financements par exemple.
D’autre part, si un premier travail a été réalisé par le ou les fondateurs il n’est pas perdu, il servira au contraire de matière et premières réflexions pour aller plus vite sur certains éléments avec un mentor ou des experts.

Au final, nous souhaitons donc que les porteurs quelque soit leurs avancés passent par le programme complet quitte à aller beaucoup plus vite sur certains points.

Combien dois-je mettre au capital de ma Startup ?

Vous allez actionner plusieurs leviers de financements divisés en deux familles :
Les financements non-dilutifs, qui ne diluent pas votre capital, comprenant la dette, les subventions publiques, les concours ou le crowdfunding par exemple.
Et le financement dilutif qui est la levée de fonds privés contre des actions de votre startup.
Ces financements ont un point commun : ils sont directement tributaires des fonds que vous avez vous-même injectés !

Par exemple, pour les subventions publiques, comme la Bourse French Tech, le montant qui vous sera accordé est directement calqué sur la somme que vous avez déposée au capital de votre entreprise et les dépenses engendrées pour celle-ci.

D’autre part, il est assez compliqué de démarcher des investisseurs lorsque l’on n’a pas investi soi-même dans sa propre société.
Nous avons une anecdote assez rude mais révélatrice de l’impact de l’investissement initial d’un porteur de projet. Un jour, lors d’une présentation de Pitch, un Business Angel nous souffle : “il n’a pas voulu investir le prix d’une voiture dans son projet et il me demande de mettre le prix d’une maison”. Dur mais réaliste…

Heureusement nous avons à disposition une palette d’experts et de partenaires pour vous permettre de vous constituer le capital de départ le plus élevé possible et vous aider à optimiser les autres leviers de financements.

Je ne possède pas les 9K€, comment puis-je faire ?

Il existe plusieurs solutions pour arriver à financer son projet :

– Postuler à un prêt d’honneur auprès de Réseau Entreprendre

– Postuler à un prêt d’honneur auprès d’Initiative France

– Postuler à la BPI pour un prêt d’honneur Création d’entreprise

– Postuler à la BPI pour un prêt d’honneur Solidaire

– Postuler à la BPI pour un prêt d’honneur Renfort

– Activer votre ARCE si vous êtes chômeur et recevoir directement une partie de vos droits

– Emprunter à l’ADIE, l’association de financement pour entrepreneurs

– Emprunter auprès de votre banque traditionnelle

– Lever en Love Money auprès de ses amis et réseaux

La plupart de ces solutions sont cumulables et relativement rapides, les premiers besoins en trésorerie ne sont pas un obstacle si votre motivation et votre confiance dans votre projet sont bien là.

A noter que notre plateforme de formation vous explique comment vous pouvez, de manière autonome, constituer votre premier trésor de guerre.
Durant votre incubation chez Founder Square, vous aurez l’opportunité d’actionner les différents leviers qu’elle propose pour augmenter vos taux de réussite, à la condition de posséder un dossier solide.

Que vont devenir les 5% pris par Founder Square ?

Nous avons un positionnement d’exit à 3 ou 4 ans selon la maturité de votre startup, c’est-à-dire que nous revendons nos parts dans ce délai en récupérant notre investissement initial et en effectuant (on l’espère) une belle plus-value.
Nous proposons toujours aux cofondateurs de racheter prioritairement nos parts.

Je n’ai pas d’idée précise mais j’ai envie de me lancer dans l’entrepreneuriat, avez-vous quelque chose à me proposer ?

Si vous vous sentez l’âme d’un entrepreneur mais que l’idée Business du siècle n’a pas encore germé dans votre tête, Founder Square peut vous proposer deux possibilités :

– Certains de nos fondateurs incubés recherchent des associés avec des profils et des besoins très variés. Vous nous faites parvenir votre CV, vos domaines de compétences et les secteurs qui vous intéressent et nous organisons les rencontres !

– Nous avons un catalogue de startups dont le POC commercial a déjà été validé et/ou avec des éléments de market validation / time to market très prometteurs. Nous vous présentons ces différentes solutions et réfléchissons ensemble au projet le plus pertinent avec votre profil.

Mon projet n’est pas positionné sur de la tech, puis-je candidater ?

Nous accompagnons initialement des projets digitaux avec un véritable potentiel de scalabilité et une implantation de marché large. Cependant nous avons déjà été séduits par des business plus traditionnels et nous accepterons volontiers de regarder à nouveau des projets dont l’originalité relève de leur positionnement, de leur branding ou de leurs process de fabrication.
Par exemple, une marque de textile basée sur le recyclage ou un produit alimentaire avec un positionnement décalé pourraient tout à fait séduire notre jury.

Vaut-il mieux être seul ou à plusieurs pour candidater ?

Si la pluralité des profils et des compétences est un atout indiscutable, il n’est pas nécessaire d’avoir déjà sa team de cofondateur pour candidater à notre programme d’incubation pour startup.
La majorité des porteurs de projet qui arrivent seul, rencontrent d’ailleurs dans les prochains mois, soit par notre réseau soit par de nouvelles opportunités, le ou les cofondateurs qui leur manquent pour constituer une équipe complémentaire.

Combien de temps dure l’incubation ?

Notre programme a été initialement construit pour une montée en puissance sur 12 mois. Il arrive bien entendu que certaines startups arrivent au dernier module en 11 mois ou en 13, cela ne pose pas de problème car le programme d’incubation a été conçu pour faire preuve de souplesse justement. Ainsi le porteur de projet peut actionner ses heures de mentoring et ses livrables quand il le souhaite et donc accélérer ou ralentir selon son ressenti.
A noter pour les pressés que cette méthodologie est le fruit de nombreuses observations et retours d’expérience et que les 12 mois pleins pour arriver à lever des fonds sont plus que nécessaires !

Quelle est la différence entre la recherche de financement en pré-seed et en seed ?

Durant vos 12 mois d’incubation à nos côtés nous allons vous aider à actionner différents leviers de financement en fonction de votre maturité.

La première phase, lorsque vous êtes encore au stade de construction, s’appelle le pré-seed, elle concerne des leviers de financement non-dilutifs, qui n’empiètent pas sur votre capital, comme la dette bancaire ou le prêt d’honneur.
(Actionnée en moyenne entre le 3° et le 6° mois)

La deuxième phase, lorsque vous avez déjà une solution sur le marché et un début de clientèle ou de chiffre d’affaires, s’appelle le seed, elle concerne généralement la levée en private equity, où des investisseurs vont injecter des fonds en échange d’actions de votre entreprise.
(Actionnée en moyenne au 12° mois)

La levée de fonds en dilutif auprès d’investisseurs extérieurs n’est pas obligatoire et peut être remplacée par une dette auprès de la BPI ou de votre banque ou par une campagne de CrowdFunding, qui ne dilueront pas votre capital mais vous apporteront des montants beaucoup moins élevés.

La plupart de ces solutions sont cumulables et relativement rapides. Les premiers besoins en trésorerie ne sont pas un obstacle si votre motivation et votre confiance dans votre projet sont bien là.

A noter que notre plateforme de formation vous explique comment comment vous pouvez, de manière autonome, constituer votre premier trésor de guerre.

Combien de fonds levez-vous en moyenne pour vos Startups ?

Nous intervenons sur plusieurs leviers de financements divisés en deux familles.
Pré-Seed : les financements non-dilutifs , qui ne diluent pas votre capital, comprenant la dette, les subventions publiques, les concours ou le crowdfunding par exemple.
Seed : le financement dilutif qui est la levée de fonds privés contre des actions de votre startup.
En moyenne nous levons donc entre 20 et 100K€ en pré-seed puis entre 100 et 500K€ en Seed.

Pour vous donner un exemple, il est tout à fait probable de lever durant la période de notre incubation 90K en pré-seed pour 30K€ de dette, 30K€ de subvention publique et 30K€ d’un Business Angel.
Puis à la fin des 12 mois d’incubation, une fois des métriques pertinentes de lever en Seed 200K€ pour sortir et lancer votre V2.

Est-ce que je dois attendre d’avoir un associé développeur pour me lancer ?

Cette question nous revient très souvent. Attendre d’avoir un associé développeur pour se lancer est une grosse erreur, assez souvent faite. Voici pourquoi :

Aujourd’hui toutes les fonctionnalités de votre solution ne sont pas encore définies, donc vous ne savez pas quelle sera la techno ou le langage le plus pertinent.
Si aujourd’hui vous trouvez un dev, vous serez tributaire de ses compétences et votre V.1 sera sortie sur le langage que le dev maîtrise mais qui n’est pas forcément le plus pertinent pour votre solution.

Un dev ne mérite pas de parts en soit, mais un CTO, lui, en mérite, bien que ce profil ne soit pas en mesure de faire du dev au sens où vous l’entendez. (un architecte ne travaille pas de la même façon qu’un maçon)

Un dev ne fera d’ailleurs pas le travail équivalent que ce que peut proposer une agence qui, elle, est composée de plusieurs profils (dev back, front, API, mobile, UX, UI…)

A l’inverse, un vrai profil CTO ne rentrera pas dans un projet trop jeune. Vous risquez de recruter un profil développeur avec peu de bouteille qui aura 90% de chance de finir en associé dormant et donc pénalisant pour la suite

Pour un besoin de trésorerie faible sur une période courte, vous allez échanger une part qui vaudra très cher par la suite contre un profil léger, que vous allez mettre du temps à trouver, et dont la production sera à abandonner dès la première levée.

De manière plus générale, vous avez besoin d’un POC commercial validé pour aller voir des BA mais pas d’un POC technique (il n’y a aucune complexité dans beaucoup de cas).
Tout le monde avec un dev gratuit peut sortir une V1 ce n’est pas cela qui vous sera demandé. On attend plutôt de vous que vous sachiez fédérer une communauté autour d’une proposition de valeur, il n’y a pas besoin de solution technique aboutie pour ça

Pour conclure, allez chercher des financements extérieurs pour payer votre V1 puis ensuite aller chercher un vrai profil CTO pour votre V2.